IMG_20161212_155333

Les enjeux du recrutement sur les réseaux sociaux. Bijou MUTEBA nous donne son avis.

Force est de constater que les réseaux sociaux sont entrés dans notre quotidien : Facebook a franchi le cap du milliard d’utilisateurs, LinkedIn détient une fréquence d’adhésion de deux nouveaux membres par seconde et Viadeo, le réseau social français, totalise 50 millions de membres dans le monde. Cependant une question se pose désormais : est-ce que cet avènement de l’internet social a aussi envahi la sphère professionnelle ? Les pratiques en matière de recrutement sont-elles en phase de révolution ? Pour connaître tous les enjeux de l’e-recrutement, Bijou MUTEBA SAMUSHID, spécialisé dans les recrutements via les réseaux sociaux, répond à nos questions :

CRH: Tout d’abord, pouvez-vous nous présenter votre profession en quelques mots ?

BM: Je suis chargé de recrutement dans un cabinet de recrutement,  j’interviens sur l’ensemble du processus recrutement pour nos différents clients : Alimentation de la base de données des candidats, publication des offres, recours aux réseaux sociaux, sélection  des candidats par des entretiens,  passation des test et transfert des cvs aux clients.

CRH: Quelle est la réalité des réseaux sociaux aujourd’hui ?

BM: C’est aujourd’hui des outils indispensable pour les chasseurs de tête. Mais la faible pénétration d’internet en R.D.Congo ainsi que le mauvais usage qu’en font les chercheurs d’emplois oblige les professionnels du recrutement à maintenir encore des anciennes méthodes de recherche de profils.

CRH: Quel est l’avantage du réseau social pour un recruteur ?

BM: Il est d’ un atout majeur, On peut atteindre facilement les potentiels candidats.

CRH: Est-ce indispensable pour un candidat d’être présent sur les réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, Viadeo) ?

BM: Oui, indispensable parce qu’être réparable et atteignable est essentiel pour les demandeurs d’emplois et ceci est une possibilité unique qu’offre les réseaux sociaux.

CRH: Avec les plaquettes/Profils sur les réseaux professionnels tels que LinkedIn, Pensez-vous qu’un jour les CV n’existeront plus ?

BM: Grâce ou à cause des NTIC beaucoup de choses sont appelées à disparaitre et d’autres seront inventées . Personnellement, avec des concepts comme le e-recrutment, la e-reputation.., oui un jour le cv disparaitra mais la route est encore longue parce que notre pays n’est pas assez connecté sur internet.

CRH: Avez-vous quelque chose à rajouter ?

BM: C’est aux demandeurs d’emplois de s’adapter aux offres et pas l’inverse, dure mais c’est comme ça. En tant que recruteur, j’inciterai les demandeurs d’emploi à l’auto formation continue parce que les besoins des entreprises sont de plus en plus complexes ceci est une des conséquences de la mondialisation et la modernité.

CRH: Merci à vous Bijou MUTEBA, à la prochaine.

Post Author: Congo RH